CARINVEST EUROPE : Le financement par capital investissement et sa contribution à la mondialisation des PME


Les fonds de capital-investissement aident les petites et moyennes entreprises à financer leur croissance en injectant des capitaux d’investisseurs en échange d’actions. Les investisseurs soutiennent activement l’internationalisation et la croissance des PME concernées. Mais toutes les PME ne sont pas prêtes à faire entrer un investisseur dans leur capital – l’alchimie entre l’investisseur et la direction de la PME doit donc être forte. Nous avons pris l’attache des experts de CarInvest Europe pour y voir plus clair.

: CARINVEST EUROPE : la mondialisation des PME grâce au private equity

Définition du capital investissement par CarInvest Europe

Le capital-investissement est une forme d’investissement. Du point de vue de l’investisseur, qui immobilise un certain capital pendant plusieurs années pour par exemple permettre au développement d’une société, le but du capital-investissement est de générer un rendement substantiel couvrant la durée d’immobilisation de son capital tout en faisant mieux que les placements financiers classiques. L’investisseur, ou la société de capital-investissement pourra ainsi revendre, dans un délai relativement court de 4 à 7 ans, ses parts, ou les parts détenues par ses investisseurs, avec un profit substantiel.

Le capital investissement, n’est pas qu’un financement à l’aveugle, mais un réel partenariat ou l’investisseur a un droit de regard sur la gestion et le développement stratégique de la société. Du point de vue des dirigeants de la PME, avoir recours au capital-investissement permet de faire rentrer de l’argent, la finalité pouvant être pour des besoins de croissance, de transmission ou de redressement. Parfois même, cet apport permet de faire bonne figure auprès des établissements financiers et ainsi pouvoir bénéficier d’un prêt bancaire jusqu’alors refusé.

CarInvest Europe : Le système bancaire classique reste inadapté aux besoins des PME

Les banques européennes ne sont pas très enthousiastes à financer les projets des PME. Lorsqu’une PME souhaite se développer à l’international, elle est souvent confrontée à un problème de taille. Lorsqu’un entrepreneur présente ces plans au conseiller bancaire, la déception suit immédiatement : s’il accorde un prêt pour l’internationalisation, le taux d’intérêt sera souvent plus élevé que le taux normal.

Si l’expansion doit déboucher sur l’Europe de l’Est, les indicateurs des gestionnaires de risques deviennent rouges : sanctions, risques de change, garanties gouvernementales manquantes alors que de multiples placements financiers prometteurs voient le jour comme par exemple l’investissement dans le leasing automobile.

CarInvest Europe : Le développement à l’international d’une PME

Les banques ralentissent clairement l’expansion des PMEs tournées vers l’Europe de l’Est, il est donc tout naturel que le capital-investissement s’engouffre dans la brèche pour ouvrir de nouveaux marchés aux investisseurs. Ces investisseurs acceptent une certaine prise de risques : une stratégie d’internationalisation cohérente comme base de la croissance future restant justifiée aux yeux de ces investisseurs privés.

En règle générale, un investisseur privé fournit des capitaux propres aux entreprises pendant quatre à sept ans. Son objectif est d’augmenter sensiblement la valeur des fonds propres pendant cette période et donc d’obtenir ultérieurement un rendement significatif lors de la vente des actions. L’augmentation de la valeur est également l’objectif des dirigeants de la PME, qui dès lors ont un financement pérenne, propice à leur développement.

Dans la plupart des cas, le partenaire en capital apporte son soutien à la direction de la PME, qu’il soit un investisseur majoritaire ou minoritaire. Toutefois, lorsqu’il s’agit de mettre en œuvre des stratégies de croissance – qu’il s’agisse d’expansion, d’élargissement de la gamme de produits ou de restructuration – les investisseurs en capital apportent leur expérience. Dans l’idéal, l’investisseur en capital-investissement est un « chevalier blanc » qui conduit l’entreprise de taille moyenne vers un avenir meilleur. Et non pas une « sauterelle » comme l’ont accusé les politiciens européens il y a quelques années.

Toutefois, un tel mariage peut présenter des risques tant pour la PME que pour l’investisseur : pour le propriétaire d’une entreprise familiale, il peut être difficile d’aligner étroitement les stratégies de développement commercial avec un partenaire qu’il ne connait pas. Cela nécessite un haut degré de transparence, une volonté de conciliation sur les questions stratégiques, un système de reporting sophistiqué (et coûteux).

À l’inverse, l’investisseur souhaite comprendre la substance de l’entreprise, ses risques et ses faiblesses. Il y est également contraint par le régulateur, qui exige des audits approfondis et des obligations de reporting dans l’intérêt des investisseurs et des détenteurs de fonds d’investissement alternatifs. Une armée d’avocats et de comptables viendra souvent retourner littéralement chaque pierre de l’entreprise visée. Cette diligence raisonnable ne plaît pas à tous les « patriarches ».

S’associer à un investisseur en capital-investissement, c’est finalement un peu comme un mariage. Il est conseillé de connaître l’autre partie bien à l’avance, de maitriser ses forces et ses faiblesses et, pour ainsi dire, de régler le contrat de mariage dans les moindres détails. Cela inclut également la question de savoir quels sont les droits et les devoirs de l’actionnaire, à quelles conditions il peut aussi prendre le contrôle de la gestion de l’entreprise, il faut aussi bien sûr penser à la stratégie dite de sortie : la vente à un investisseur stratégique, à un autre fonds, l’introduction en bourse ou la revente.

VN:F [1.9.22_1171]

Votez pour cet article

Rating: 9.8/10 (4 votes cast)
CARINVEST EUROPE : Le financement par capital investissement et sa contribution à la mondialisation des PME, 9.8 out of 10 based on 4 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question Anti-Spam *